Ateliers « Création en Mouvement »

 Un jour, un gigantesque incendie ravage la forêt tropicale. 

Affolés, tous les animaux s’enfuient, se terrent et assistent sans réagir à la destruction de leur habitat. Spectateurs passifs, tous jacassent et se lamentent. Tous, sauf un ! 

Seul un petit colibri, sans relâche, fait l’aller-retour de la rivière au brasier, une goutte d’eau dans son minuscule bec, pour l’y jeter sur le feu.

Immobile sur le rivage, un toucan à l’énorme bec l’interpelle :

-  » Tu es fou Colibri ! Toi, si petit, tu n’arriveras jamais à éteindre le feu tout seul ! « 

-  » Je sais « , répond le colibri, « mais je fais ma part. » 

Et il ajoute même : « Et si tous les animaux de la forêt faisaient comme moi, nous éteindrions l’incendie ! »

Quand vous vous dites Indien ou Musulman ou Chrétien ou Européen, ou n’importe quoi d’autre, vous êtes violent. Est-ce que vous comprenez pourquoi c’est violent?
Parce que vous vous séparez du reste de l’humanité.
Quand vous vous mettez à part par croyance, par nationalité, par tradition, cela engendre de la violence.
Donc un homme qui cherche à comprendre la violence n’appartient à aucun pays, aucune religion, aucun parti politique ou autre système partiel.
Il est concerné par la compréhension totale de l’humanité.
J.Krishnamurti

« Notre vie est ce qu’en font nos pensées«  de Marc Aurèle.

« Je suis déterminé à devenir ce que je suis avec une infinie patience. » Alexandre Jollien.

« Tout paraît impossible jusqu’au moment où l’on agit; alors on s’aperçoit que c’étaitpossible. » Plotin. 

JE SUIS TERRIEN


http://www.youtube.com/watch?v=6w5pinrOyGY

http://www.youtube.com/watch?v=zAfYtfMhvbw